Pourquoi J'aime Mordant Et Le Recommande À Tout Le Monde

Dans cet article, je voudrais vous parler d'une plante originale qui n'a commencé à gagner en popularité que ces dernières années. En tant que jeune buisson, je devais le protéger des ménages qui essayaient toujours d'arracher cette "mauvaise herbe épineuse". Mais lorsque la mordorée a fleuri, j'ai convenu que ses inflorescences sont très originales et jolies. Aujourd'hui, je suis tombée amoureuse des puces et j'achète différentes variétés dans des boutiques en ligne et je récolte des graines d'espèces sauvages dans le pré. Qu'est-ce qui est si bon dans la mordorée ?

Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Pourquoi j'aime la mordorée et la recommande à tout le monde

Description de la plante

Mordewberry (Echinops) est un genre d'environ 120 espèces végétales, et il appartient à la Famille des fleurs, ou Asteraceae (Asteraceae). Toutes les espèces de mordorées se distinguent par leurs feuilles épineuses simples ou pennées-lobées et leurs inflorescences sphériques composées de fleurs bleues ou blanches, tubulaires ou en forme d'entonnoir.

Les mordorées peuvent être des plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces. La hauteur des arbustes varie de 40 centimètres à une hauteur maximale de 1,5 mètre et un diamètre maximal du buisson de 0,5 à 1 mètre. Pour atteindre sa plus grande hauteur, la plante peut prendre de 2 à 5 ans.

Aire de croissance : de l'Europe centrale et orientale à l'Asie centrale, mais on peut même la trouver dans les montagnes de l'Afrique tropicale. Dans la nature, il préfère pousser dans les steppes, sur les flancs des collines, dans les prairies, en bordure des forêts, dans les friches, le long des routes et dans les ravins. Son nom scientifique Echinops dérive de deux mots, echinos (hérisson) et ops (forme), et peut être traduit par "ressemblant à un hérisson" en raison de la ressemblance des têtes globulaires épineuses avec des hérissons enroulés en boule. Les noms folkloriques du mordovnik sont très nombreux et il arrive qu'il soit appelé par erreur "tatarnik", "chardon", "chardon noir", "carex noir", etc.

Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Mordovnik (Echinops). © Ludmila Svetlitskaya

Espèces ornementales et variétés de mordorée

Seulement quelques espèces de mordorée sont largement distribuées comme plantes ornementales. Tant les espèces naturelles sauvages que les variétés élevées sur la base de celles-ci sont plantées dans les jardins. Le plus couramment utilisé en jardinage ornemental est la mordorée commune, et aussi la mordorée de Bannatsky, rencontre rarement la mordorée sphérique.

Mordorée commune

Plus souvent trouvée à l'état sauvage en Russie mordorée commune (Echinops ritro), qui est aussi parfois appelée mordorée russe ou mordorée à larges feuilles. Il pousse dans la partie européenne de la Russie, dans le sud de l'Oural, en Sibérie occidentale et en Asie centrale.

Ordovnikus ordinaire

La variété de molène la plus populaire Veitch's Blue (Veitch's Blue). Une seule plante produit jusqu'à 30 inflorescences. On pense que le bleu de Veitch est un peu plus foncé que l'espèce, mais dans l'ensemble, il ressemble beaucoup à la forme naturelle. Les buissons jusqu'à 90 cm de hauteur, ce cultivar fleurit tôt.

Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Mûrier à feuilles larges ou Echinops ritro, variété Veitch's Blue. © Jay Barker

Echinops bannaticus

Echinops bannaticus (Echinops bannaticus) est une plante vivace robuste aux feuilles disséquées légèrement piquantes vert foncé, blanches sur le dos de la plaque foliaire. Il fleurit avec des têtes de fleurs rondes bleu violet perchées sur des tiges ramifiées gris argenté. Peut atteindre une hauteur de 1,5 m.

Cette espèce est très similaire au mordant commun, la principale différence étant son amplitude de croissance plus méridionale, un buisson plus puissant et plus large et des épines moins nombreuses et plus petites. Il pousse en Europe et se trouve en très grande quantité à la frontière de la Roumanie, de la Serbie et de la Hongrie (zone de Bannat).

La variété la plus populaire de la mordorée de Bannat 'Blue Globe' (Blue Globe, ou Blue Ball). L'arbuste peut atteindre 1,5 m de haut et fleurit en grandes boules bleu foncé. Certains pensent que cette variété est totalement identique à la variété naturelle et que le fait de l'appeler une variété n'est qu'un stratagème marketing.

Bannatian Albus (Albus) est globalement très similaire à la variété naturelle, la principale différence étant qu'elle fleurit en juillet/août avec des fleurs blanc pur.

Bannatian Taplow Blue (Taplow Blue) atteint une hauteur de 70-150 cm. Les buissons sont puissants, faiblement ramifiés. Les inflorescences sont des "boules" de couleur bleu vif, jusqu'à 7 cm de diamètre.

Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Echinops bannaticus, variété Blue Globe, Blue Ball. © Ludmila Svetlitskaya
Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
La feuille de l'Echinops bannaticus n'est pratiquement pas piquante. © Ludmila Svetlitskaya
Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Bannattail (Echinops bannaticus), variété "Taplow Blue". © Ludmila Svetlitskaya

Note. Les cultivars populaires de mordorée dans différentes sources peuvent être trouvés à la fois sous le nom latin Echinops bannaticus, et sous le nom Echinops ritro. Selon certains botanistes, il s'agit de noms différents pour la même espèce, d'autres pensent que le Bannaticus mordover est une variante méridionale de la mordorée commune.

Echinops sphaerocephalus

La mordorée sphaerocephalus (Echninops sphaerocephalus) est une plante bisannuelle ou vivace poussant de 70 cm à 2 m de haut. Il possède des tiges résilientes et ramifiées, dont la principale caractéristique est d'être couvertes d'un duvet brun-rougeâtre. La floraison a lieu de juillet à août. Les inflorescences sont globulaires, jusqu'à 5 centimètres de diamètre et bleu clair, presque blanc. Le feuillage est très piquant.

Un des rares cultivars de shagrock "Arctic Glow" (Arctictic Glow). La principale différence de ce cultivar est ses fleurs d'un blanc pur, qui sont très frappantes sur les tiges rouge-brun. Le buisson mesure environ 1m de haut. C'est une variété, et non un hybride, qui peut être cultivée à partir de graines et transmet les caractéristiques variétales à la descendance.

Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Echninops sphaerocephalus - floraison. © Ludmila Svetlitskaya
Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
La feuille de sphaerocephalus est vraiment piquante. Ludmila Svetlitskaya
Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Echninops sphaerocephalus, variété Arctic Glow. © La collection de Sheila

Pourquoi la mordorée gagne-t-elle en popularité ?

Lorsque nos grands-mères et même nos mères étaient jeunes, il était difficile d'imaginer que quelqu'un puisse planter des épines dans les parterres de fleurs. Et même si un fleuriste pionnier avait pu y penser, cela aurait eu l'air au moins étrange aux yeux des autres. Aujourd'hui, on peut souvent trouver du matériel de plantation de différentes variétés de mordanthus dans les pépinières et les magasins de fleurs. Il existe une demande pour ces plantes, et les prix, il faut le dire, ne sont pas anodins.

Aujourd'hui, même les "grands-mères avancées" plantent du mordant dans le jardin, et pas seulement les jeunes excentriques. Comment une telle révolution de la conscience s'est-elle produite ? Je suppose que le tournant a été la "révolution florale" du célèbre designer néerlandais Piet Oudolf. Il a fait connaître aux masses les parterres de fleurs de la "nouvelle vague", composés de plantes vivaces modestes et naturelles. Les fleuristes peuvent maintenant regarder ces arrangements dans les magazines de paysage sur papier glacé et apprécier à quel point une beauté naturelle et discrète peut être attrayante.

En particulier, grâce à Oudolf, nous avons appris que pour les plantes, il faut prêter attention non seulement à leurs pétales brillants et à leurs fleurs abondantes, mais aussi à leur structure. Elle peut être belle en soi, même si la fleur elle-même peut, à première vue, sembler loin des normes habituelles de beauté. C'est le jeu des différentes formes, où chaque fleur est considérée comme une partie unique de l'ensemble, apportant sa propre note unique dans l'ensemble, qui donne au parterre de fleurs sa véritable beauté et son caractère décoratif en toute saison.

La forme de la floraison de la mordorée est une boule, qui reste presque pendant toute la vie de la plante, de la phase de bourgeonnement à la pleine floraison, après quoi elle conservera également sa forme. En fait, il n'y a pas beaucoup de plantes qui ont la forme d'une sphère, à part les alliums ornementaux. Et ces plantes vivaces valent leur pesant d'or dans les parterres de fleurs, car leur présence donne à toute composition un accent à la mode et une structure intéressante.

Dans les œuvres de Pieta Udolph, on voit très souvent le mordanthus dans diverses combinaisons, et le plus souvent ses partenaires sont l'agastache (lophanthus), la monarda, l'échinacée et diverses céréales.

Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
En phase de bourgeonnement, l'inflorescence du mordanthus ressemble à un hérisson. © Ludmila Svetlitskaya
Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Le début de la floraison de la mordorée. © Ludmila Svitlitskaya

Conditions de culture de la mordorée

La mordorée se cultive de préférence sur des sols pauvres et bien drainés en plein soleil, mais tolère bien la plupart des types de sols. Seule l'humidité stagnante lui est préjudiciable. Bien que la mordorée aime pousser en plein soleil, elle peut aussi tolérer une ombre légère. La plante peut pousser à un endroit jusqu'à 5 ans, en la transplantant aussi rarement que possible, car elle a un système de racines pivotantes profondes et s'adapte difficilement.

Les soins multiples se limitent à l'arrosage en cas de sécheresse prolongée. La plante n'a pas besoin d'être coupée en hiver, mais les inflorescences sont coupées en automne pour éviter l'auto-ensemencement.

En ce qui concerne les ravageurs, la mordorée pourrait être la plus sujette aux attaques des pucerons. Les maladies contournent généralement le mordant, mais dans les sols trop arrosés, il peut être attaqué par la pourriture des racines. En été, le mordowel se fane parfois et tombe des feuilles inférieures, ce qui est naturel et n'est pas un processus pathologique.

Vous pouvez également lire notre article Myrtille ou 'chertogon' - une épine à la mode dans le jardin.

Reproduction du mordowel

Le mordowel se reproduit en divisant le buisson au printemps ou en automne. Au printemps, la division doit se faire de préférence au plus tard à la mi-mai et l'arbuste à diviser ne doit pas avoir moins de 3 ans. La Mordowia peut également être propagée par boutures de racines en divisant les jeunes pousses de racines de la rosette principale au printemps. Les jeunes plants et les pousses de racines doivent être très bien arrosés avec une solution de "Korenvin" et ombragés, car ils s'enracinent très difficilement.

La multiplication séminale de l'airelle rouge est également possible. Les graines peuvent être semées directement dans le sol. Mais il est préférable de semer les graines à l'intérieur en février afin de pouvoir planter en pleine terre les plantes qui ont déjà poussé. Semer les graines superficiellement dans un substrat humide. Il faut parfois beaucoup de temps (2 à 3 semaines) pour que les semis germent. Dès que les plantes ont une paire de vraies feuilles, il faut les faire germer le plus rapidement possible dans leurs coupes hautes individuelles car elles ont un système racinaire pivotant. Les plants sont plantés 5 à 9 par mètre carré dans la plantation permanente.

Pourquoi j'aime mordant et le recommande à tout le monde
Lavande et lavande dans la plate-bande. © Ludmila Svetlitskaya

Vous pouvez également lire notre article Wortwood - une fleur sèche décorative et une plante médicinale.

Où planter de la mordorée dans le jardin ?

Le bois mort peut rendre n'importe quel parterre de fleurs élégant et à la mode. Les meilleurs endroits pour planter une mordorée sont les bordures de mélange de type naturel, les parterres de fleurs (en arrière-plan ou au milieu) et un jardin de gravier. Mais il peut aussi être original dans les roseraies et les compositions d'arbustes et de bois (notamment contre les chapeaux blancs des Hydrangea arborescens) et comme solitaire. Les meilleurs partenaires de la mordorée : Echinacea, helenium, monard, phlox, delphinium, merlin et diverses hautes herbes.

Très populaire comme fleur sèche décorative. Ses inflorescences originales - les hérissons seront un complément parfait à toute composition de fleurs séchées. Mais pour que le mordant conserve sa forme, il doit être coupé d'une manière spéciale. Il est préférable de le faire avant que les fleurs n'éclosent, lorsque l'inflorescence est couverte d'épis coniques ou commence à peine à s'ouvrir. Les inflorescences globulaires sont lourdes et peuvent se renverser si elles sont mal séchées. Pour cette raison, il faut la faire sécher en la suspendant à l'envers le plus longtemps possible, jusqu'à ce que les tiges soient complètement dures.

La floraison de la mordorée assure un grand nombre de pollinisateurs différents (généralement bourdons, abeilles et papillons) dans le jardin, car c'est un excellent rayon de miel. Les passereaux profitent également des puants, car les petits oiseaux ont tendance à manger ses graines en automne et en hiver, ce qui signifie qu'ils visitent votre jardin plus fréquemment en été également.

Certains cultivateurs peuvent éviter les puants, estimant qu'ils sont épineux et se piquent facilement. En fait, seule l'espèce naturelle de chardon est piquante comme le chardon, mais sa variation de cultivar n'est pas aussi piquante. Quant au mordant commun et au mordant de Bannat, et surtout ses formes cultivées, ils ne peuvent être appelés épines que conventionnellement. Ils ont des feuilles très joliment sculptées, et les épines sont assez minuscules, voire absentes sur certains d'entre eux.

.

Laissez une réponse

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *