Comment Nourrir Vos Plantes

C'est bien connu, les plantes ont besoin d'un apport constant d'énergie pour leur croissance et leur développement, qui est fourni par l'eau, la lumière, la chaleur, le dioxyde de carbone, l'oxygène et, bien sûr, les nutriments. Il est très important, en outre, que les plantes reçoivent des nutriments à temps et selon leurs besoins pendant chaque phase de leur développement.

Comment nourrir vos plantes
Un beau jardin a besoin de soins

Il convient de rappeler que les plantes ont besoin à la fois de substances organiques et de minéraux, y compris de micro-éléments pendant la période végétative. En fait, chaque nutriment a une fonction qu'aucun autre nutriment ne peut remplir. Le meilleur moyen est de combiner l'application de tous les nutriments de la bonne manière.

Principaux macronutriments

N (azote) est une partie des protéines (de 15,0 à 17,5 %), sans lesquelles aucune cellule d'organisme vivant et d'organisme végétal ne peut exister. L'azote est un composant des acides nucléiques (ARN et ADN), qui sont les porteurs de l'information héréditaire. En outre, l'azote fait partie de la chlorophylle, sans laquelle la photosynthèse est impossible. L'azote fait également partie des enzymes, des catalyseurs biologiques qui sont responsables de tous les processus de l'organisme végétal. Avec un manque d'azote, les plantes sont mal développées, les feuilles deviennent petites et jaunissent rapidement, les fleurs ne s'ouvrent pas, se fanent et tombent.

K (potassium) intervient dans le métabolisme des protéines et des glucides, augmente l'activité des enzymes, régule l'appareil stomatique, aide les plantes à métaboliser le dioxyde de carbone de l'air, et favorise également une utilisation rationnelle de l'eau, ce qui assure une résistance accrue des plantes à la sécheresse et aux effets néfastes des températures élevées. En outre, le potassium accroît la tolérance au froid des plantes en augmentant la teneur en glucides des cellules et la pression osmotique. En cas de manque de potassium, les plantes sont facilement touchées par les maladies. L'activité enzymatique est affaiblie, ce qui entraîne des troubles métaboliques. Les feuilles jaunissent prématurément, en commençant par les bords, puis brunissent et dépérissent.

P (phosphore) intervient dans la photosynthèse, la formation du noyau et la division cellulaire ainsi que dans l'accumulation des glucides, des graisses et des protéines. En outre, le phosphore contribue à la spécialisation des cellules et à la transmission de l'hérédité. Tout ceci est dû à l'une des fonctions les plus importantes du phosphore dans le métabolisme, grâce à laquelle des composés riches en énergie - l'acide adénosine triphosphorique (ATP) et l'acide adénosine diphosphorique (ADP) - sont formés. Le phosphore affecte également la formation du système racinaire et des organes reproducteurs, et augmente la tolérance au froid et à la sécheresse des plantes. En cas de carence en phosphore, les feuilles deviennent violettes ou pourpres. Des taches jaune-brun ou brunes apparaissent sur le bord des feuilles inférieures. Les feuilles se recroquevillent parfois, la floraison et la maturation des fruits sont retardées.

Principaux micronutriments

Fe (fer) est un catalyseur dans les réactions d'oxydoréduction qui accompagnent la synthèse de la chlorophylle, qui réalise le processus de photosynthèse. En outre, le fer assure le transport de l'oxygène dans les tissus végétaux, c'est-à-dire le processus de la respiration végétale. Si les plantes manquent de fer, leur teneur en chlorophylle diminue. Cela entraîne une chlorose de la plante : les feuilles supérieures deviennent d'abord jaunes, entre les nervures, puis complètement. Ensuite, la chlorose peut affecter toute la plante et conduire à sa mort.

Le Mn (manganèse) intervient dans la synthèse de la chlorophylle. Active l'action de nombreuses enzymes (ou fait partie de celles-ci) qui sont importantes dans les processus d'oxydoréduction. Augmente la capacité des tissus végétaux à retenir l'eau. Accélère le développement général des plantes. A un effet fongicide. Avec son manque, la plaque de la feuille devient jaune, mais les veines restent vertes, il y a des taches sur les feuilles, ce qui conduit à la nécrose des tissus végétaux.

B (bore) favorise la synthèse des sucres, et augmente également la résistance des plantes au manque d'humidité. Favorise la croissance des plantes. Améliore la nouaison des fruits. En cas de manque de bore, le bourgeon apical (point de croissance) meurt, des bourgeons vides apparaissent, les ovaires tombent, les feuilles s'enlaidissent, leurs bords et leurs extrémités meurent, et les nervures deviennent rouges.

Le Mo (molybdène) joue un rôle important dans le métabolisme de l'azote, et affecte directement le rendement. S'il est déficient, de grandes quantités de nitrates s'accumulent dans les tissus de la plante et le métabolisme est perturbé. La croissance est retardée, la synthèse chlorophyllienne est inhibée, des taches claires apparaissent sur les feuilles, les bourgeons peuvent mourir, les fruits et tubercules se fissurent.

Zn (zinc)régule le métabolisme cellulaire et est également membre de nombreuses enzymes, participe à la formation de la chlorophylle, favorise la synthèse des protéines, augmente la croissance des plantes. Il a un effet fongicide. La carence en zinc nuit au métabolisme : la teneur en phosphate inorganique augmente, ce qui se manifeste par des taches chlorotiques sur les feuilles, une forte marbrure des vieilles feuilles, du feuillage. Roselière : les jeunes pousses ont des entre-nœuds très courts, et les feuilles des pousses sont disposées en rosette.

Cu (cuivre)active la formation des protéines et des vitamines du groupe B, fait partie des enzymes, participe aux réactions d'oxydoréduction. Il a un effet fongicide. La carence en cuivre nuit à la lignification des parois cellulaires, réduit l'intensité de la respiration et de la photosynthèse. La carence en cuivre peut être déterminée par un flétrissement persistant des feuilles supérieures, même avec un bon apport en humidité, jusqu'à leur chute.

S (soufre) intervient dans la synthèse des vitamines, des acides aminés et des protéines. Avec le manque de soufre, on observe une faible croissance des plantes et un jaunissement prématuré des feuilles.

Co (cobalt) influence l'accumulation des hydrates de carbone et des graisses dans les plantes, et participe également aux réactions d'oxydoréduction. Il a un effet positif sur l'augmentation de la chlorophylle dans les feuilles et de la vitamine B12. Dans les baies, il augmente la teneur en sucre et diminue l'acidité.

Mg (magnésium) fait partie de la chlorophylle qui réalise le processus de photosynthèse, base de la vie végétale. Il participe au métabolisme des protéines et des glucides. Un manque de magnésium se manifeste par le jaunissement des feuilles entre les nervures.

La valeur et l'importance de chaque nutriment sont donc claires. Il faut maintenant savoir quel engrais il faut appliquer et quand.

En règle générale, au printemps, il faut appliquer au sol des engrais organiques (humus, tourbe, compost) ou minéraux à forte teneur en azote. En fonction de son expérience et de ses goûts personnels, chaque jardinier peut décider lui-même. Toutefois, il est préférable d'utiliser à la fois des engrais organiques et des engrais minéraux. La raison en est que les engrais organiques enrichissent le sol principalement en azote. En même temps, les plantes souffrent d'une carence en potassium et en phosphore, ce qui a un effet négatif sur leur développement au début de la saison de croissance.

Exemple d'engrais macro-fertilisant de printemps

Azote (nitrate, urée, urée) - 30,0 g/m², réalisé uniquement si pas d'engrais organique réalisé ; phosphate (superphosphate) - 25,0 g/m² ; potassium (ou cendre de bois) - 20,0 g/m².

Tout autre rapport de macro-éléments est possible. Tout dépend des cultures pratiquées et de l'expérience personnelle positive. D'ailleurs, beaucoup de gens utilisent des engrais composés conçus pour les traitements de printemps. L'essentiel est de respecter les normes et le calendrier des applications.

Traditionnellement, les engrais sont appliqués au moment du dégel du sol, et certains le font même en mars, à la fonte des neiges. Tout cela est très bien et contribue certainement à fournir aux plantes un certain apport en nutriments. Toutefois, il faut savoir que les plantes ne peuvent absorber que 30,0 à 40,0 % des sels minéraux. Et la teneur élevée en azote peut également conduire à l'accumulation de nitrates dans les fruits.

Il est possible de rendre la nutrition des plantes de printemps plus efficace, économique et sûre (sans nitrates excessifs) et même moins exigeante en main-d'œuvre.

Comment nourrir vos plantes
Engrais minéral d'algues - EcoFus

EcoFus - idéal pour la nutrition des plantes de printemps !

C'est un engrais organominéral, obtenu à partir de l'algue brune de la mer Blanche - le fucus bulleux, qui préserve soigneusement toutes les substances utiles de la matière première naturelle d'origine.

EkoFus - contient absolument tout l'ensemble des micro-éléments, dans les ratios équilibrés par la nature : Fer 1,8 g/l, Magnésium 0,5 g/l, Manganèse 1,2 g/l, Cuivre 0,3 g/l, Bore 0,4 g/l, Zinc 0,3 g/l, Calcium 0,25 g/l, Molybdène 0,2 g/l, Cobalt 0,1 g/l et autres. Au fait, l'EkoFuse contient 1,8% d'azote, 1,0% de phosphore et 2,0% de potassium.

Sur la valeur nutritive de l'EkoFuse

Les plantes sont connues pour absorber et concentrer dans leurs tissus tous les éléments de l'eau de mer. Elles sont bien supérieures aux plantes terrestres en termes de contenu de la plupart des éléments chimiques. Par exemple, le fucus bouillonnant est riche en iode, sélénium, silicium, zinc, magnésium, baryum et argent ainsi qu'en vitamines A, C, D, K, E, F, groupes B, PP et autres. Il convient de noter que tous les éléments se présentent sous une forme naturelle (soluble) et sont facilement assimilés par les plantes, sans dépense énergétique inutile. Et c'est exactement la preuve de la grande efficacité d'EcoFuss. Quant à la rentabilité, l'utilisation d'EcoFuss ne nécessite pratiquement pas d'autres engrais. EkoFuss remplace les engrais organiques et minéraux, y compris les engrais à oligo-éléments. Veuillez noter que la composition d'EkoFuss est équilibrée par la nature elle-même. Par conséquent, les nitrates excessifs ou toute autre substance nocive sont hors de question. Mais ce n'est pas la seule chose. EkoFuss contient des acides alginiques (algue - hydrogène), qui lient et éliminent les substances toxiques des plantes. À propos, lors de l'utilisation d'engrais organiques, tels que le fumier et l'humus, il existe toujours un risque d'infecter le sol avec des graines de mauvaises herbes et des œufs d'helminthes, mais avec EcoFus, ce risque est exclu. C'est la véritable sécurité pour les plantes, l'environnement et, en fin de compte, pour les personnes qui consomment les légumes, les fruits et les baies cultivés avec EcoFuss. Si l'on parle de travail intensif, il convient de se demander ce qui est le plus facile : utiliser plusieurs engrais ou un seul ? La réponse est évidente.

Comment nourrir vos plantes Comment nourrir vos plantes Comment nourrir vos plantes

Sur la teneur en substances bioactives de l'EkoFuss

Comme l'ont montré des études, le Fucus bubbly présente la plus forte teneur en substances bioactives (BAA). Grâce à elles, l'algue côtière survit dans des conditions très difficiles (voir l'article sur la résistance des plantes au stress) : complexe d'acides organiques, dont des acides aminés essentiels, polysaccharides, dont le fucoïdan aux propriétés uniques, ainsi que des enzymes, phytohormones, antibiotiques végétaux, agents anti-stress et bien d'autres.

Il convient de rappeler une fois de plus que nos anciens ancêtres, qui vivaient dans la zone côtière, utilisaient les algues comme nourriture, produit médicinal et, surtout, comme engrais à appliquer dans les champs. "Pas d'algues, pas de pain". Le dicton existe encore aujourd'hui sur l'île de Jersey.

Comment appliquer EkoFuss ? Arrosage ou pulvérisation (50 ml pour 10 litres d'eau), 1 fois en 10-15 jours. La fertilisation avec EcoFus doit être commencée pour les cultures maraîchères après la transplantation dans le lieu permanent, et pour les cultures fruitières et ornementales - dès que le sol est complètement dégelé et réchauffé. Outre la fertilisation de printemps, l'EkoFus peut être utilisé tout au long de la saison estivale sur toutes les cultures.

Méfiez-vous de la chlorose !

Au printemps, de nombreuses plantes de jardin ont des feuilles vert pâle peu développées. La synthèse de la chlorophylle (le pigment vert) est réduite, la photosynthèse n'est donc pas active. C'est la chlorose, dont l'une des causes peut être un manque de fer biodisponible (soluble) dans le sol. La fertilisation avec EkoFus remédiera partiellement à la situation, car elle contient de nombreux micronutriments, dont le fer. Cependant, pour un rétablissement complet des plantes de la chlorose, il faut Ferovit - un stimulateur universel de la photosynthèse et de la respiration des plantes avec une haute teneur en fer biodisponible (sous forme chélatée) (75,0 g/l) et en azote (40,0 g/l) sous forme d'urée (informations sur les engrais chélatés, voir ci-dessous). Il suffit de 2 ou 3 applications de Ferovit à une concentration de 10 à 30 ml pour 10 litres d'eau, à 5-7 jours d'intervalle, par pulvérisation, pour rétablir la synthèse chlorophyllienne. La coloration des feuilles devient vert vif, les processus de photosynthèse et de respiration sont activés et tous les systèmes de la plante commencent à fonctionner normalement. Cela conduira à une accumulation accrue de matière organique nécessaire à une croissance et un développement continus. Pour éviter la chlorose à l'avenir, pulvérisation prophylactique de toutes les plantes avec Ferovit 1 fois en 15 jours.

Comment nourrir vos plantes
Ferovit solution de chélate de fer hautement concentrée

Application d'engrais pendant la floraison et la nouaison

L'application d'engrais pendant la floraison et la nouaison est la plus importante, car la future récolte en dépend. Si la plante ne reçoit pas suffisamment de nutriments, de nombreux fruits stériles se formeront. La taille et la qualité des fruits en pâtiront. D'ailleurs, les besoins en azote de la plante sont considérablement réduits à ce moment-là. Pendant la floraison et la fructification de la plupart des cultures, il convient d'utiliser des engrais phospho-potassiques et, bien sûr, des micronutriments.

Exemple de fertilisation macro-fertilisante pendant la floraison

Superphosphate granulé dont la concentration en phosphore ne dépasse pas 18,0% ; superphosphate double dont la concentration est de 40,0 à 50,0% ; sel de potassium qui contient 30,0 à 42,0% de potassium pur ; chlorure de potassium (concentration en potassium - pas moins de 53,0%) ; sulfate de potassium (concentration de 45,0 à 56,0%).

D'autres variations sont possibles, selon le type de plante, ainsi que l'utilisation d'engrais composés pour la fertilisation estivale. Cet engrais doit être appliqué en arrosant selon les indications et idéalement le soir.

En période de floraison et de fructification, les plantes ont besoin d'oligo-éléments. D'ailleurs, on les appelle aussi "éléments de la vie". Et ce n'est pas étonnant, car les oligo-éléments sont des biorégulateurs du métabolisme. Ils améliorent la photosynthèse, activent la synthèse des phytohormones, des acides organiques, des protéines, des vitamines et des glucides. En outre, les oligo-éléments font partie des enzymes, éliminent les troubles fonctionnels, améliorent la floraison et la formation des fruits, influencent positivement la taille des fruits et améliorent leur goût. Et certains oligo-éléments ont même un effet fongicide (cuivre, manganèse, zinc, voir ci-dessus) et contribuent à protéger les plantes des maladies. Tout cela montre que les micronutriments deviennent souvent un facteur décisif pour augmenter le rendement et la qualité des fruits.

Citovit - un engrais micronutritif efficace pendant la floraison et la nouaison

Il s'agit d'une solution nutritive hautement concentrée contenant tous les principaux oligo-éléments sous forme de chélates (organiques). (Pour le rôle de chaque micro-élément, voir ci-dessus.) Citovit contient également des macronutriments (azote 30,0 g/l, phosphore 5,0 g/l, potassium 25,0 g/l), mais en petites quantités. L'essentiel dans Citovit, ce sont les micro-éléments : magnésium 10,0 g/l, soufre 40,0 g/l, fer 35,0 g/l, manganèse 30,0 g/l, bore 8,0 g/l, zinc 6,0 g/l, cuivre 6,0 g/l, molybdène 4,0 g/l, cobalt 2,0 g/l.

Les engrais souterrains contenant des micro-éléments sont assez nombreux maintenant. Et c'est là que se pose la question de leur biodisponibilité. La forme chélate des micronutriments de Citovit a une biodisponibilité très élevée, c'est-à-dire qu'elle est absorbée par les plantes de manière quasi complète.

Comment nourrir vos plantes
Solution nutritive - Citovit
Alors, que sont les chélates

Ce sont des composés de métaux avec des acides organiques. Le mot "chélates" lui-même se traduit par "pince". Une substance inorganique (un oligo-élément) est encapsulée dans une molécule organique. En effet, la forme chélatée est la plus proche possible de la forme sous laquelle les oligo-éléments se trouvent dans les plantes. Par conséquent, les plantes le perçoivent comme "le leur" et l'assimilent facilement.

En outre, l'enveloppe organique empêche la fixation des oligo-éléments dans la couche du sol contenant les racines. Les racines des plantes absorbent les chélates, qui à leur tour transfèrent les nutriments aux plantes, agissant ainsi comme une sorte de conducteur dans ce processus.

La stabilité des engrais chélatés est un autre avantage. Ils ne sont pas affectés par l'acidité du sol ou la température ambiante. Ils sont jusqu'à 90 % plus facilement absorbés que les formes salines (jusqu'à 40 %).

Il faut noter que l'utilisation des engrais chélatés est également très efficace pour la fertilisation foliaire. Comme vous le savez, les feuilles des plantes ont un revêtement cireux qui les protège du dessèchement. La cire repousse l'eau et les éléments inorganiques qui y sont dissous, ralentissant ainsi leur pénétration dans les feuilles. Et l'enrobage organique (chélate) est capable de traverser le revêtement de cire de la feuille à l'intérieur, où il libère des nutriments pour la plante.

Tous les éléments ne sont pas capables de former des composés chélates. Le fer, le zinc, le cuivre, le manganèse, le bore, le calcium et le magnésium sont capables de chélater, mais pas les autres éléments chimiques. En outre, vous devez vous rappeler qu'il n'existe pas d'azote, de phosphore et de potassium sous forme chélatée.

Comment appliquer Cytovit ? En arrosant ou en pulvérisant, 10 à 30 ml par 10 litres d'eau, 1 fois en 10-15 jours. Il peut être combiné à la fertilisation par macro-engrais ou mélangé avec elle séparément.

Comment l'application de Cytovit pendant la période de floraison et de fructification fournira à la plante tous les micro-éléments nécessaires et aide à prévenir les maladies causées par leur carence : divers types de chlorose, nécrose et taches foliaires, rosettose, etc. Les fruits des plantes seront plus gros et plus savoureux, avec une forte teneur en vitamines et oligo-éléments bénéfiques pour l'homme.

L'engrais pendant la croissance et la maturation

Il n'est pas rare que les jardiniers, surtout les débutants, se posent la question - faut-il fertiliser les plantes pendant la croissance et la maturation ? Allons au fond des choses. Chez les plantes qui sont entrées dans la saison de fructification, la synthèse des intermédiaires destinés à alimenter les fruits commence. Ces produits intermédiaires s'accumulent donc pendant un certain temps dans des "dépôts cellulaires" ou des organes de stockage spéciaux. Chez les plantes soumises à des conditions climatiques défavorables - parfois simplement stressantes - l'accumulation des intermédiaires peut prendre beaucoup de temps et les fruits manquent de nutriments. Ainsi, face à une telle question, la réponse ne peut être qu'une seule : vous devez le faire ! Cependant, chaque culture a des besoins différents, c'est pourquoi lors du choix des engrais, en plus des recommandations générales, il faut également tenir compte des recommandations spécifiques.

Quelques exemples

Les pommes doivent être fertilisées avec des engrais contenant du phosphore et du potassium. Pour cela, diluez une cuillère à soupe de monophosphate de potassium ou d'un autre engrais minéral dans 10 litres d'eau, puis arrosez ou pulvérisez la couronne de l'arbre.

Mais la fraise du jardin, comme le recommandent de nombreux experts, pendant la fructification, doit être exclusivement fertilisée avec des engrais naturels : fumier de poulet, humus, cendre de bois, enveloppe d'oignon ou solution de levure. A propos, pour fertiliser les fraises pendant la période de maturation EcoFuse (50 ml pour 10 litres d'eau, 1 fois en 10-15 jours, par arrosage ou pulvérisation), car il est complètement naturel et contient tout ce dont les plantes ont besoin.

La fertilisation des tomates pendant la fructification doit inclure le potassium, car à ce moment-là, la demande maximale des plantes en elle. Même en cas de fertilisation avec un engrais complet, il faut ajouter à la solution de base 20 grammes de sulfate de potassium pour 10 litres d'eau. Au lieu du sulfate de potassium, vous pouvez également utiliser de la cendre de bois.

Information très importante

Comme il serait agréable, si vous fertilisiez régulièrement, de simplement attendre que la culture mûrisse. Vous pouvez, bien sûr, attendre. Mais les parasites et les maladies n'attendent pas. Ils peuvent apparaître au moment le plus inopportun, c'est-à-dire à un moment où les moyens "chimiques" pour les combattre par la maturation de la culture ne peuvent plus être appliqués du fait que leurs quantités résiduelles s'accumulent dans le fruit. L'avantage de Siliplant est sa haute teneur bioactive (soluble) en silice (minimum 7%), potassium (1%) et oligo-éléments sous forme chélatée : fer 0,30g/l, magnésium 0,10g/l, cuivre 0,70g/l, zinc 0,08g/l, manganèse 0,30g/l, molybdène 0,06g/l, cobalt 0,015g/l, bore 0,09g/l. Siliplant permet non seulement de reconstituer les réserves de micronutriments et de silicium, qui sont les plus importants pour les plantes après les principaux macronutriments, mais aussi de les protéger en douceur contre les maladies et d'accroître leur résistance aux parasites. Par conséquent, en plus des engrais traditionnels, qui sont nécessaires pour chaque culture individuelle, absolument toutes les plantes doivent être fertilisées avec Siliplant.

Comment nourrir vos plantes
Micro-engrais chélaté universel à haute teneur en silicium bioactif - Siliplant

Brièvement sur l'importance du silicium dans la vie des plantes

Bien connu, que le silicium contient absolument toutes les plantes, il fait partie des parois cellulaires. Le silicium normalise le métabolisme, améliore la photosynthèse, ainsi que la synthèse des protéines et des glucides. Il convient de noter que le silicium stimule la croissance du système racinaire et des parties aériennes des plantes, et active également les phases de floraison et de fructification, de sorte que l'utilisation de Siliplant peut commencer pendant la floraison. La silice améliore également l'absorption des macro- et micronutriments par les plantes, et accroît la fertilité du sol. Fait intéressant ! Plus de 70 éléments du tableau périodique ne peuvent être assimilés par les plantes si elles manquent de silicium. Le silicium joue également un rôle important dans la protection des plantes contre divers types de stress. Les plantes répondent à tout stress en synthétisant des composés organiques spéciaux, dont le silicium est l'un des composants les plus importants.

Comment Siliplant protège-t-il la plante des maladies ? Principalement en raison de la ténacité particulière créée par le silicium. Il s'accumule dans les couches de recouvrement de la plante sous la forme d'un gel d'oxyde de silicium, et se lie à la pectine et aux ions calcium, créant un épaississement de la couche superficielle des cellules. Cela augmente la résistance mécanique des tissus végétaux et donc leur résistance aux dommages extérieurs, y compris aux agents pathogènes (phytopathogènes). La silice active augmente également la résistance chimique aux phytopathogènes. Il induit une synthèse supplémentaire de polyphénols végétaux dans les plantes traitées, qui ont des propriétés antiseptiques et peuvent supprimer les maladies fongiques ou bactériennes à un stade précoce. Si un phytopathogène atteint la surface d'une plante traitée avec Siliplant, il sera localisé et la maladie s'arrêtera. Ainsi, en plus de sa valeur nutritionnelle pour les plantes, Siliplant a également un effet fongicide prononcé. Grâce à cela, dans de nombreux cas, il peut protéger les plantes sans utiliser de fongicides (moyens chimiques de lutte contre les maladies). C'est très important pendant la période de maturation !

Comment Siliplant protège-t-il les plantes contre les parasites ? Il faut bien comprendre ici que Siliplant ne détruit pas les parasites. Mais, comme nous l'avons déjà dit, il offre une résistance particulière aux tissus végétaux qui empêche les parasites de causer des dommages importants aux plantes. En outre, Siliplant, en améliorant la photosynthèse, favorise la croissance rapide de nouvelles feuilles.

Comment obtenir une production écologiquement plus propre, enrichie en vitamines, oligo-éléments et silicium, précieux pour la santé humaine !

Comment appliquer Siliplant Arrosage ou pulvérisation, 10-30 ml pour 10 litres d'eau, 1 tous les 10-15 jours, de la fin de la floraison à la récolte. D'ailleurs, les fruits des plantes cultivées avec Siliplant restent frais plus longtemps et se conservent mieux.

Donc, l'utilisation de l'engrais organominéral EcoFuss pour la nutrition des plantes ainsi que des microfertilisants Citovit, Ferovit et Siliplant, parallèlement à l'utilisation d'engrais minéraux traditionnels, vous aidera à faire pousser une grande et saine récolte de légumes, de fruits et de baies - une véritable " récolte santé " !

Achetez les produits de la société "NEST M" et obtenez des consultations :

  • à l'adresse : 127550, Moscou, Pryanishnishninskaya str. Moscou, Pryanishnikova str. 31A, VNIIA, bureau. 110
  • dans notre boutique en ligne : www.nest-m.biz
  • en ligne : (499) 976 - 2706, (499) 976 - 4736, 8 (800) 707- 88-65
  • par courriel : [email protected]
  • sur le site de la société : www.nest-m.ru
.

Laissez une réponse

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *